Renewable Energy Will Not Support Economic Growth

Les énergies renouvelables ne sont pas compatibles avec la croissance économique

http://richardheinberg.com/museletter-277-pope-francis-rides-an-encyclical

Energy  June 22, 2015  [26]

The world needs to end its dependence on fossil fuels as quickly as possible. That’s the only sane response to climate change, and to the economic dilemma of declining oil, coal, and gas resource quality and increasing extraction costs. The nuclear industry is on life support in most countries, so the future appears to lie mostly with solar and wind power. But can we transition to these renewable energy sources and continue using energy the way we do today? And can we maintain our growth-based consumer economy?

The answer to both questions is, probably not. Let’s survey four important sectors of the energy economy and tally up the opportunities and challenges.

Le monde doit mettre une fin à sa dépendance aux combustibles fossiles le plus rapidement possible. C’est la seule réponse sensée au changement climatique et au dilemme économique posé par l’augmentation des coûts d’extraction du gaz, du charbon et du pétrole. L’industrie nucléaire est aux soins intensifs dans la plupart des pays, donc le futur semble reposer principalement sur les énergies solaires et éoliennes. Mais peut-on effectuer une transition vers ces énergies renouvelables et continuer à utiliser l’énergie de la même manière que nous le faisons aujourd’hui? Et pouvons-nous maintenir notre économie basée sur la croissance?

La réponse à ces deux questions est que non, nous ne le pouvons pas. Analysons quatre secteurs importants de l’économie au regard de l’énergie: l’électricité, le transport, l’industrie et la nourriture.

The climate encyclical: hang the pope?

La lettre encyclique sur le climat: faut-il pendre le Pape?

http://cassandralegacy.blogspot.be/2015/06/the-climate-encyclic-hang-pope.html

POLLUTION  Thursday, June 18, 2015  [25]

The Pope’s encyclical on climate is out. I went through it, I think I agree with just about everything in it. From a scientific viewpoint, it seems to me flawless (at least after a first read). In terms of its ethical and human approach, it is even better. I don’t see myself as a very religious person, but I think we badly need ways to overcome that peculiarly evil view of the world that sees each one of us as a mere economic agent, interested only in maximizing profits and accumulating capital. That can’t be the way to run things on this planet and if we need a religion to tell us that we should do better than that, then welcome religion!!

La lettre encyclique du Pape sur le climat a été publiée. Je l’ai parcourue et je pense que je suis d’accord avec pratiquement tout ce qui s’y trouve. D’un point de vue scientifique, elle me semble sans fautes (du moins après une première lecture). D’un point de vue éthique et humain c’est encore mieux. Je ne me considère pas comme une personne très religieuse, mais je pense que nous devons vraiment surpasser cette vue particulièrement diabolique de voir chacun de nous comme un simple agent économique, uniquement intéressé par un max de bénéfices et d’accumulation du capital. Ce n’est pas la bonne manière de gérer notre planète et si nous avons besoin d’une religion pour nous dire que nous devrions faire mieux que cela, alors vive la religion!

What’s Really Going on at Fukushima?

Qu’est-ce qui se passe vraiment à Fukushima?

http://www.counterpunch.org/2015/06/15/whats-really-going-on-at-fukushima/

POLLUTION  June 15, 2015  [25]

Fukushima is literally a time bomb in quiescence. Another powerful quake and all hell could break loose. Also, it is not even close to being under control. Rather, it is totally out of control. According to Dr. Caldicott, “It’s still possible that Tokyo may have to be evacuated, depending upon how things go.” Imagine that!

At Fukushima, each reactor required one million gallons of water per minute for cooling, but when the tsunami hit, the backup diesel generators were drowned. Units 1, 2, and 3 had meltdowns within days. There were four hydrogen explosions. Thereafter, the melting cores burrowed into the container vessels, maybe into the earth.

As the disaster happened, enormous levels of radiation hit Tokyo. The highest radiation detected in the Tokyo Metro area was in Saitama with cesium radiation levels detected at 919,000 becquerel (Bq) per square meter, a level almost twice as high as Chernobyl’s “permanent dead zone evacuation limit of 500,000 Bq” (source: Radiation Defense Project). For that reason, Dr. Caldicott strongly advises against travel to Japan and recommends avoiding Japanese food.

Fukushima est littéralement une bombe à retardement dans la plus grande quiétude. Un autre tremblement de terre et tout cet enfer pourrait se libérer. Et un enfer qui n’est pas près d’être sous contrôle. C’est plutôt tout le contraire. Selon le Dr. Caldicott, “il est toujours possible que Tokyo doive être évacué, tout dépend de comment les événements vont se dérouler”. On peut imaginer les conséquences!

A Fukushima, chaque réacteur requiert plus de 3700m³ d’eau par minute pour le refroidissement, mais lorsque le tsunami a frappé la centrale, les groupes électrogènes de secours ont été submergés et sont tombés en panne. Ce qui a induit des fusions totales des cœurs des réacteurs 1, 2 et 3. Il y a eu quatre explosions d’hydrigène. Ensuite, les coeurs des réacteurs se sont frayés un chemin dans les enceintes de confinement, peut-être dans la terre.

Lorsque le désastre s’est produit, d’énormes quantités de radiation ont atteint Tokyo. Le plus haut niveau de radiation détecté dans le métro de Tokyo a été mesuré à Saitama avec des quantités de Césium égales à 919.000 Bq par mètre carré, soit presque deux fois la limite d’évacuation de 500.000 Bq dans la zone interdite de Tchernobyl. Pour cette raison, le Dr. Caldicott déconseille vivement de voyager au Japon et recommande d’éviter la nourriture d’origine japonaise.

“There Could Be Trouble” As US Fracking Revolution Prepares to Go Global

“Il pourrait y avoir des problèmes” alors que la révolution américaine de la fracturation hydraulique s’apprête à envahir le Monde

http://www.desmogblog.com/2015/06/11/there-could-be-trouble-us-fracking-revolution-prepares-go-global

ENERGY  June 11, 2015 – 12:13  [24]

In addition to the rollout of fracking technology around the globe, a reason to believe predictions like “shale is here to stay” is that fracking technology is rapidly developing and costs are coming down, as explained by ConocoPhillips’ CEO.

There is no arguing that fracking hasn’t been a very successful and revolutionary invention for the oil and gas industry. Fracking essentially killed the concept of peak oil. It is now well known that the technology exists to extract far more oil and gas (and subsequent pollution) than will be needed to create catastrophic climate change. The fear isn’t that the world will run out of oil but that the world won’t be able to stop consuming it before it is too late.

En plus du lancement de la technologie de la fracturation hydraulique dans le monde entier, une raison supplémentaire de croire des prédictions comme “le schiste (gaz et huile) n’est pas prêt de nous quitter” est que cette technologie est en train de se développer rapidement et que les coûts diminuent, comme l’explique le PDG de ConocoPhillips.

Personne ne conteste le fait que la fracturation hydraulique n’ait été une invention révolutionnaire qui a bien fonctionné pour l’industrie du gaz et du pétrole. La fracturation hydraulique a pratiquement tué le concept du pic pétrolier. On sait maintenant qu’on a la technologie pour extraire plus de gaz et plus de pétrole qu’il n’en faut pour créer un changement climatique catastrophique. La crainte n’est pas que le monde va venir à manquer de pétrole mais plutôt que le monde ne sera pas capable d’arrêter de l’employer avant qu’il soit trop tard.

The G7 and its 85-year carbon pledge

Le G7 et son engagement carbone dans… 85 ans!

http://www.cbc.ca/news/business/the-g7-and-its-85-year-carbon-pledge-1.3104844

POLLUTION  Jun 09, 2015 5:00 AM ET  [24]

If you thought it was hard to keep up your New Year’s resolution, try keeping an 85-year pledge. That’s exactly what Canada and the other G7 countries are committing themselves to as they try to get control of global greenhouse gases. First, a deep cut in carbon emissions by 2050 and second, an eventual end to fossil fuel use by 2100.

At first glance, it’s praiseworthy. The world’s leading economies commit to decarbon the world economy. Some environmental groups were quick to call the G7 announcement “groundbreaking,” although not everyone is as supportive and approving.

“It’s not groundbreaking. It is politically cheap to pledge a non-binding commitment that falls way behind someone’s time in office,” said David Keith, an engineering professor at Harvard University.

 Si vous pensez qu’il est difficile de tenir vos résolutions du Nouvel-An, essayez alors de respecter un engagement sur 85 ans. C’est exactement ce que le Canada et les autres pays du G7 ont pris comme résolution alors qu’ils tentent de contrôler les émissions de gaz à effet de serre. D’abord une forte diminution des émissions de carbone pour 2050, et ensuite la fin de l’utilisation des combustibles fossiles pour 2100.

Au premier abord, cela semble louable. Les grandes puissances économiques du Monde s’engagent à décarboner l’économie mondiale. Certains groupes de défense de l’environnement se sont dépêchés de baptiser cette déclaration de “révolutionnaire”, mais tout le monde n’approuve ni ne soutient cette annonce.

“Ce n’est pas révolutionnaire. C’est faire de la politique sans aucun mérite que de prendre un engagement qui dépasse de loin le temps que l’on sera aux commandes”, a déclaré David Keith, professeur à la faculté des Ingénieurs de l’Université de Harvard.

 

7 Epic Droughts Devastating the Planet

7 sécheresses interminables dévastent la planète

peakoil.com/enviroment/7-epic-droughts-devastating-the-planet

ENVIRONMENT  June 6, 2015  [24]

1. Australia’s one-in-a-thousand-year drought
2. Spain imports water by ship
3. Northern India’s groundwater loss can be seen from space
4. The dark side of China’s boom
5. Mesopotamian nightmare
6. Southeastern Brazil on the brink
7. Turning now to California

L’Australie fait face à une sécheresse qui n’arrive qu’une fois tous les mille ans
L’Espagne importe de l’eau par bateau
Les pertes de la nappe phréatique en Inde du Nord peuvent êtres vues de l’espace
Le côté sombre du boom économique chinois
Le cauchemar de la Mésopotomie
Le sud-est du Brésil au bord de l’eau
Au tour de la Californie

The Cost of China’s Industrialization: 700 Million People with Diabesity /Cancer /Lung Disease and 225 Million with Mental Disorders

Le coût de l’industrialisation de la Chine: 700 millions de personnes atteintes du diabète, d’un cancer ou d’une maladie respiratoire et 225 millions de personnes atteintes d’une maladie mentale

http://www.oftwominds.com/blogjune15/China-disease6-15.html

POLLUTION  June 8, 2015  [24]

The financial pundits gushing over “The China Story”–that the Middle Kingdom’s industrialization is a permanent boon to the global economy and China’s poor–never calculate the human cost of that runaway industrialization and the vast inequalities it has unleashed.

Les commentateurs et experts financiers qui déballent cette histoire à propos de la Chine -à savoir que l’industrialisation de l’Empire du Milieu serait une bénédiction permanente pour l’économie mondiale et pour les pauvres en Chine- ne calculent jamais le coût humain de cette industrialisation incontrôlée et les immenses inégalités qu’elle a déclenché.