Tout politicien qui promet de la croissance

Tout politicien qui promet de la croissance, plus de pouvoir d’achat, moins de chômage, etc, est soit ignorant soit menteur.

Je vous propose deux paraboles, de mon cru.

La parabole de l’orange.
Un politicien brandit une orange et dit: je vais extraire du jus de cette orange de manière durable. Et pourtant, personne ne trouve ça drôle.

La parabole du pincement.
Si je vous pince jusqu’à provoquer une forte douleur, il y a deux moyens d’arrêter la douleur. Soit j’arrête de vous pincer, soit je vous donne un anti-douleur pour pouvoir continuer à vous pincer en toute quiétude. Cette dernière méthode est largement utilisée par les politiciens.

2015 Peak oil ?

En cette fin d’année 2015, il m’a semblé intéressant de vous soumettre la dernière analyse de Ron Patterson, qui persiste et signe:

2015 sera l’année du pic de production mondial de pétrole

Quels sont ses arguments (en résumé)?

Sur les cinq pays responsables de l’augmentation de la production ces dix dernières années, quatre ont, selon lui, atteint leur pic de production (national).

Les autres pays producteurs ont perdu au total 5 Mb/j sur la même période.

La suite et plus de détails ici:
http://jklm.cc/9/243659370.php?site=ae341332

Extrait:
I am more convinced than ever that 2015 will be the final peak in world oil production. And we may know well before a lot of people realize. It all depends on the decline rate… and on the state of the economy… and on the political situation in MENA… and on…”

Les commentaires sont également intéressants. Par exemple:
Ron Patterson says: 11/20/2015 at 6:43 pm

Pour rappel, sa première allusion au Peak Oil pour 2015 se trouve ici:
http://jklm.cc/9/645888237.php?site=ae341333

Bien entendu… chacun(e) est libre de se forger sa propre opinion…

Avec beaucoup d’espoir,
Patrick (le criminologue)

COP21 : pourquoi tout le monde se fiche de l’écologie

http://www.francetvinfo.fr/meteo/climat/cop21/cop21-pourquoi-tout-le-monde-se-fout-de-l-ecologie_1076069.html

Francetv info a interrogé le philosophe Dominique Bourg pour comprendre notre inaction individuelle face à l’état de la planète.

Ce qui semble faire réagir le genre humain, c’est un danger perceptible, évident et immédiat. Or, avec les affaires d’environnement, on se trouve confrontés à un type de danger auquel l’évolution ne nous a absolument pas préparés. Les problèmes d’environnement sont distants, dans le temps et dans l’espace (du moins le croit-on).

Deux degrés : quelques objectifs concrets qui correspondent à ce seuil

Two degrees: some concrete objectives that correspond to this threshold

http://manicore.com/documentation/articles/echos_juin2015_regle_trois.html

ENVIRONMENT  21 juin 2015  [25]

Avec environ 1.500 GW (l’équivalent de 1500 réacteurs nucléaires) de centrales à charbon et 800 GW de centrales à gaz dans le monde, l’électricité pèse 25% des émissions mondiales.

La planète compte plus d’un milliard d’engins roulants, volants et naviguant (15% des émissions) : 2°C supposent ne rien vendre d’autre, dès demain ou presque, que des voitures à 1 ou 2 litres aux 100, des camions à 10 litres, et des bateaux à voile ou nucléaires.

L’industrie pèse 15 % du total, les 4/5è venant des matériaux de base (métallurgie, chimie, ciment, papier…).

L’agriculture représente près de 30% des émissions, le bétail étant directement ou indirectement à l’origine de l’essentiel : il faudra manger moins de grosses bêtes.

Enfin, nous avons plus d’une centaine de milliards de mètres carrés de logements et bureaux de par le monde : tout rénover demande environ une année de PIB mondial.

Mais combien de dirigeants ont compris que c’était cela, l’économie des 2°C ?

With approximately 1,500 GW (the equivalent of 1,500 nuclear reactors) of coal plants and 800 GW gas power plants in the world, electricity weighs 25% of global emissions.

The planet has more than one billion wheeled, flying and sailing vehicles (15% of emissions): 2°C assume not selling anything else, from tomorrow or so, than cars with 1 or 2 liters per 100km, trucks with 10 liters and sailing or nuclear boats.

The industry is worth 15% of the total, 4/5 from basic materials (metals, chemicals, cement, paper …).

Agriculture accounts for nearly 30% of emissions, cattle being directly or indirectly responsible for the essential: we will have to eat fewer large animals.

Finally, we have over a hundred billion square meters of housing and offices around the world, to renovate everything takes about a year of global GDP.

But how many leaders have understood that it was that, the economy of 2°C?

La “croissance verte” est une mystification absolue

“Green” growth is a complete hoax

http://reporterre.net/La-croissance-verte-est-une-mystification-absolue

ENERGY  16 juin 2015  [25]

Mon diagnostic concernant la raréfaction des métaux reste vrai. Il ne peut pas changer, parce que la partie accessible et exploitable des ressources minérales et métalliques est limitée. Ces ressources peuvent être très importantes mais elles sont finies, comme peuvent l’être les ressources d’énergie fossile – pétrole, charbon, gaz – non renouvelables, ou les ressources forestières, halieutiques, et autres, si on les exploite à une vitesse excédant leur taux de renouvellement. Avec une quantité de ressources finie, un pic de production, suivi d’une baisse, est incontournable. C’est mathématique. Comme il y a un pic pétrolier, il y aura un pic énergétique puis, comme production d’énergie et exploitation des ressources sont liées, il y aura au final un pic de tout.

My diagnosis concerning the scarcity of metals remains true. It cannot change, because the accessible and exploitable part of the mineral and metal resources is limited. These resources can be very large but they are finite, as are fossil energy resources – oil, coal, gas – non-renewable, or forestry, fish and other, if one operates at a speed exceeding their replenishment rate. With a finite amount of resources, a production peak, followed by a decline, is unavoidable. It is mathematical. As there is a peak oil, there will be an energy peak and then, like energy production and exploitation of resources are linked, there will be a peak of everything in the end.

Neil Young s’attaque à Monsanto

Neil Young turns against Monsanto

http://reporterre.net/Neil-Young-s-attaque-a-Monsanto

SOLUTIONS   6 juin 2015 / Marie-Paule Nougaret (Reporterre)  [23]

Yeah, I want a cup of coffee but I don’t want a GMO
I like to start my day off without helping Monsanto
Monsanto, let our farmers grow
What they wanna grow

Oui, je veux un café mais je ne veux pas d’OGM
J’aime commencer mon jour de congé sans aider Monsanto
Monsanto, laisse nos fermiers cultiver
Ce qu’ils désirent cultiver