Civilization Collapse 3.0 (George Mobus)

Collapse

http://questioneverything.typepad.com/question_everything/2015/05/civilization-collapse-30.html

George Mobus

In spite of my writing (which includes work in my new book on systems science) about this fundamental problem the idea doesn’t seem to get much purchase with the politicians and neoclassical economists who still see the world economy as being able to grow exponentially (meaning compound) measured in dollar value of gross domestic product, GDP, (or gross global product, GGP, once all these trade deals are in place!) To me this has always been an astounding example of sheer idiocy and complete ignorance of how the Universe works. Nothing grows infinitely. Not even cancers can grow forever because they destroy their host bodies in trying to do so. How, I wonder, did these supposedly smart people ever get so stupid. Economists are supposed to learn a form of calculus and they certainly have access to all of the literature of system dynamics. How then can they just ignore basic physics and systems theory to continue to believe that a growing economy is a healthy economy? Of course I’ve answered my own question with my work on the nature of sapience and the lack of wisdom in our species Homo sapiens.

Mon dernier commentaire sur le blog de Paul Jorion #comment-567784

Je reprends toujours cette image du Titanic:

– trois classes (les pauvres, la classe moyenne, les riches);

– la personne la plus riche sur le bateau (John Jacob Astor) meurt dans le naufrage;

– d’autres bateaux ont averti le commandant du Titanic du risque de rencontrer des icebergs mais il n’en a pas tenu compte… en outre la vitesse dans cette zone à risque était beaucoup trop élevée;

– pas assez de canots de sauvetage pour tout le monde;

– plusieurs cygnes noirs (p.e. l’opérateur radio du bateau le plus proche -le SS Californian- éteint sa radio à 23h30 et va dormir, alors que le Titanic heurte l’iceberg à 23h40… si cet opérateur était allé dormir 15 minutes plus tard, des centaines de vie auraient pu être sauvées);

– vers minuit, seules deux personnes savent que le navire va couler (le concepteur du navire Thomas Andrews et le commandant Smith);

– le commandant demande à l’orchestre de jouer pour éviter la panique;

– lorsque tout semble encore normal, la plupart des passagers refusent de croire en l’imminence du naufrage;

– à partir de 1 h 15, l’eau commence à envahir la proue du navire et les passagers, qui étaient alors incrédules, commencent à se résoudre à la réalité du naufrage, ainsi l’évacuation s’accélère à partir de cette heure-là;

– pratiquement aucun des canots de sauvetage n’est chargé à sa pleine capacité;

– complète désorganisation de l’évacuation, l’équipage n’ayant effectué qu’un seul exercice avant le départ, sur seulement deux canots… certains membres ne savent même pas ramer;

– lorsqu’il est évident que le Titanic va couler et qu’il n’y aura pas assez de place pour tout le monde, certains s’accrochent à l’espoir que tout va bien se passer (p.e. Lucien Smith dit à sa femme: le bateau est super-équipé et tout le monde sera sauvé);

– après le naufrage, des débats éclatent dans plusieurs canots quant à savoir s’il faut aller sauver les passagers qui se débattent dans l’eau glacée de l’Atlantique… lorsqu’ils se décident à aller les secourir, il est trop tard, ils ne trouvent que des cadavres;

– l’enquête par la suite a tenu a souligner que les navires britanniques avaient transporté plus de 3,5 millions de passagers durant la précédente décennie et n’avaient enregistré que 73 décès.

Tout ça pour dire que tous ces passagers auraient eu beau crier “c’est nous qui écrivons l’histoire” peu après minuit, ça n’aurait rien changé au fait que leur bateau avait heurté un iceberg et que cinq compartiments étaient remplis d’eau contre quatre maximum pour pouvoir flotter.

L’iceberg de notre monde moderne s’appelle “pic”. Pic pétrolier notamment, heurté en 2005 pour le pétrole conventionnel, mais pas que celui-là, pic des ressources aussi. Avec évidemment une autre échelle de temps. Le tout bien expliqué dans cette vidéo. Mais quand notre monde moderne va-t-il couler?

JODI, Iraqi Reserves and Ghawar March 23, 2015

Le dernier post de Ron Patterson. Première fois qu’il fait allusion au “Seneca Cliff”:

Massive infill horizontal well drilling has made it a new ball game. They enable a country like Russia or Saudi Arabia to keep production from declining any great amount until its fields are around two thirds depleted or more. But then when decline finally does set in it will be steep, very steep. Their production profile will resemble a Seneca Cliff.

http://peakoilbarrel.com/jodi-iraqi-reserves-and-ghawar/

Pour ceux qui ne connaissent pas le Seneca Cliff, il suffit d’imaginer la lente montée sur des montagnes russes… le Seneca Cliff c’est ce qui se passe juste après que l’on soit arrivé au sommet…

Commentaire sur les moutons enragés 03:21 24-03-15

Commentaire sur les moutons enragés 03:21 24-03-15

Le dernier post de Ron Patterson.

Without that shale surge in the USA here is what World C+C production looks like:

On voit clairement sur ce graphique que la production mondiale de pétrole n’augmente plus depuis 10 ans.

Or il faut que cette production augmente chaque année au moins pour deux raisons:

1. l’augmentation de la population mondiale (en moyenne 77 millions par an ce qui correspond à une augmentation moyenne de 1,17% par an). Cette population supplémentaire il faut lui donner à boire, la nourrir, la loger, la transporter, etc. tout ça requiert de l’énergie, donc du pétrole;

2. la “chère” croissance économique, rêvée par nos politiciens. La croissance c’est l’augmentation du PIB chaque année, le PIB c’est l’ensemble des biens et services chaque année, biens et services qui résultent de la transformation de ressources naturelles en objets divers, transformation qui requiert de l’énergie, donc du pétrole.

Pour ces deux raisons, en tenant compte d’une augmentation annuelle de production de 3%, on auraît dû être à 88,7 millions de barils fin 2014 alors que comme on le voit sur le graphique on est à 66 millions! Un “léger” déficit qui est à la base de nos problèmes.

A noter que c’est le pétrole de schiste des Etats-Unis qui a permis de maintenir cette production mondiale sur un plateau. Sans cela, la production mondiale de pétrole aurait déjà plongé!

Comme notre système financier a absolument besoin de croissance pour fonctionner, ne fût-ce que pour payer les intérêts de la dette, et comme la production mondiale de pétrole ne peut désormais aller que dans une direction (vers le bas), ce système financier sera le premier à s’effondrer.

Il le fera par manque d’énergie. Suivront ensuite (voir Dmitry Orlov) l’effondrement commercial, l’effondrement politique, l’effondrement social et l’effondrement culturel.

Conclusion: je ne sais pas s’il y aura du sang, mais en tout cas il y aura des cadavres… beaucoup de gens vont mourir de soif.

http://lesmoutonsenrages.fr/2015/03/23/jacques-sapir-petrole-de-schiste-une-catastrophe-se-prepare-aux-etats-unis-il-y-aura-du-sang/comment-page-1/#comment-361978

Effondrement – François Roddier : L’Europe et la monnaie commune

François Roddier n’est pas en reste non plus.
Extrait…
Aujourd’hui, le besoin de monnaies complémentaires se fait partout sentir. Beaucoup ont été introduites, mais les diverses tentatives restent isolées les unes des autres (1). Philippe Derudder et André-Jacques Holbecq proposent une monnaie nationale complémentaire (2). Malheureusement, l’histoire montre que les civilisations s’effondrent avant que l’usage d’une deuxième monnaie se généralise. À vous, chers lecteurs, d’en propager l’idée et de faire pression sur nos dirigeants pour qu’ils la mettent en application.
http://www.francois-roddier.fr/?p=299